Député de la circonscription électorale de Bruxelles

" La politique, c’est le service de l’Etat. Le parlementaire doit contribuer à instaurer plus d’harmonie dans une société complexe. Peut-être aidera-t-il ainsi les citoyens à être plus heureux ? "  –Francis Delperée, Député fédéral


Francis Delpérée, le Parlementaire-Professeur

Francis Delpérée est né le 14 janvier 1942 à  Liège.

Il n’est pas rare aujourd’hui que des parlementaires qui croisent Francis Delpérée aux détours d’un couloir, le saluent d’un « Bonjour, Monsieur le professeur ! ». Il faut dire qu’avant de siéger dans l’hémicycle, il a capté l’attention de trente-cinq mille étudiants de l’Université catholique de Louvain, où il dispensait le cours de droit constitutionnel.

Francis Delpérée a été lui-même étudiant à l’UCL. Il gagne ensuite Paris pour y réaliser un doctorat. Nous sommes en 1968 et sa thèse porte sur « Le droit disciplinaire dans la fonction publique ». Ce thème est traité au moment même où les règles disciplinaires sont mises à mal par une révolution sociale et culturelle…

Ce passionné de droit se sent davantage « professeur » que « juriste ». C’est donc tout naturellement qu’il reste à l’Université mais, cette fois, pour y enseigner. A Louvain et à Bruxelles (Saint-Louis). Il y dispensera des cours de droit constitutionnel de 1968 jusqu’en 2007, année de son éméritat. Près de quarante ans.

Enseigner est plus qu’un métier pour lui : c’est une vocation. Inculquer des notions, expliquer des règles, développer l’esprit critique… Autant de missions qui lui tiennent à cœur et qui ont toujours guidé ce pédagogue hors pair.

Parmi ses élèves, on trouve Le Roi Philippe. Le Roi Baudouin avait, en effet, souhaité que le professeur Delpérée lui dispense des cours de droit constitutionnel. Francis Delpérée a, par ailleurs, été nommé baron par le Roi Baudouin en 1993. Cette désignation témoigne des relations de confiance qui régnaient entre les deux hommes.

2001 marque un tournant dans l’orientation professionnelle de Francis Delpérée. Guy Verhofstadt méconnaît ouvertement les règles de la Constitution en régionalisant la loi communale. Les levées de bouclier du Conseil d’Etat et de nombreux universitaires n’y changeront rien. Francis Delpérée a l’impression de « crier dans le désert». Il décide de devenir lui-même acteur politique. En 2004, le professeur devient sénateur. Il préside le groupe cdH du Sénat depuis 2007. De 2004 à 2007, il siègera également comme Député à la Région bruxelloise ainsi qu’à la Communauté française. Depuis 2006, il est conseiller communal à Woluwe-Saint- Pierre.

Plusieurs de ses expressions sont consacrées, comme le célèbre « parfum de crise », donné en réponse à un journaliste en 2007, en plein Val Duchesse, lorsqu’on lui demande son avis sur l’avenir des négociations en cours. Ce sens de la formule et son ton professoral inspirent nombre d’imitateurs… Ils sont caricaturés avec beaucoup d’humour dans la revue « Sois Belge et tais-toi » par le comédien André Remy qui incarne un Francis Delpérée plus vrai que nature ! Il est même arrivé au constitutionnaliste de jouer son propre rôle dans des comédies comme « Panique au Palais ».

Président du Conseil d’administration de la Revue générale, il y publie tous les mois un éditorial sur les thématiques politiques et institutionnelles. Ces publications viennent compléter une série impressionnante d’ouvrages touchant au droit constitutionnel, au droit européen, au fédéralisme et à la citoyenneté. Francis Delpérée dirige également la Revue belge de droit constitutionnel.

Depuis juillet 2011, il préside Enéo, le mouvement social des aînés, partenaire des Mutualités chrétiennes.

A côté de son travail au Parlement, il se consacre à ses activités de constitutionnaliste, notamment à l’étranger, où il est consulté comme expert ou sollicité pour dispenser des conférences (Canada, Chypre, Liban, Maroc, Tunisie…). Il est professeur à Aix-en-Provence. De 1985 à 2004, il a été assesseur à la section législation du Conseil d’Etat.

Après les élections de 2014, Francis Delpérée quitte le Sénat pour siéger à la Chambre des représentants.

Lorsqu’il en a l’occasion, le week-end, entre débats télévisés et congrès du parti, il enfile ses baskets pour participer à un cours de gymnastique. Il a le bonheur d’être 4 fois grand-père.

delperee@hotmail.com

www.delperee.be/

Bureau au Parlement fédéral:

Maison des parlementaires

Rue de Louvain, 21 bureau 1009

1000 Bruxelles

Assistant :

Jean-Philippe PIRARD

 pirard@cdh.polgroups.senate.be

02/501.78.84

 

Collaborateur:

Christophe GELIN
gelin.pro@gmail.com

02/501.76.03


Parcours professionnel

  • Avocat honoraire.
  • De 1970 à 2007 : Professeur de droit constitutionnel à l’UCL.
  • De 1985 à 2004 : Assesseur à la section de législation du Conseil d’Etat.
  • Docteur honoris causa des Universités d’Aix-Marseille III (1987), Genève (1993), Ottawa (1993), Szeged (2002), Athènes (2003), Sud Toulon Var (2008).
  • Depuis novembre 2008 : docteur honoris causa (Université du Sud Toulon-Var – France).
  • Membre de l’Académie royale de Belgique et de l’Institut de France (Académie des sciences morales et politiques)
  • Président de l’Académie internationale de Droit constitutionnel.

Formation

  • Docteur en droit (UCL et Université de Paris).
  • Depuis mai 2014 : Député fédéral.
  • De 2004 à 2014: Sénateur.
  • Depuis le 5 décembre 2012, Président du conseil communal de Woluwé Saint-Pierre.
  • Depuis le 31 janvier 2007 : membre du Conseil de police (zone Montgomery).
  • Depuis le 12 juillet 2007 : président du groupe cdH (Sénat).
  • De 2004 à 2007 : membre du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
  • De 2004 à 2007 : membre du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale.
  • Depuis le 4 décembre 2006 : conseiller communal (Woluwe Saint-Pierre).