Députée de la circonscription électorale de Liège

« “Ecouter, décider, agir" sont les trois mots clefs qui régissent mon quotidien. Passeuse d’idées, de sens, et de solidarité entre celles et ceux qui gagnent et celles et ceux qui sont à la peine, je déteste les clivages sociaux, culturels et philosophiques. Rassembler sur un projet malgré les différences, à cause des différences, faire lien, pousser à l’excellence mais tendre la main à ceux qui flanchent. C’est cela, selon moi, l’humanisme !»

–Vanessa Matz, députée fédérale


Vanessa Matz, une femme de conviction.

Vanessa Matz est née le 12 août 1973 à Liège

Ses carrières professionnelle et politique composent un CV qui ferait pâlir de jalousie tout hyperactif :

A 21 ans déjà, la jeune femme devient conseillère communale à Aywaille. Engagée dans les mouvements de jeunesse, elle y a développé le goût de l’esprit d’équipe, du service aux autres, du leadership, qui la pousseront à franchir les portes du conseil communal.

De 1998 à 2012, elle est échevine à Aywaille  – et même Première échevine de 2006 à 2012. Ces années de contacts avec les Aqualiens et de pratique de dossiers l’ont rompue à la gestion communale.

Côté professionnel, elle sera tour à tour collaboratrice juridique au Sénat (de 1996 à 2000), puis au cabinet du Premier Echevin de la ville de Liège (de 2000 à 2003), ensuite Secrétaire politique du groupe cdH du Parlement wallon (de 2004 à 2006), Directrice politique du cdH (de 2006 à 2007), Chef de cabinet du Ministre fédéral de l’emploi (de janvier à avril 2008) et Secrétaire politique du cdH (de septembre 2008 à 2011).

Avant de siéger comme Députée fédérale, Vanessa Matz a été Sénatrice d’avril 2008 à mai 2014. Elle était alors membre de la Commission de l’Intérieur et des Affaires étrangères, avec, en permanence le « réflexe Aywaille ».

Travailleuse acharnée, elle s’investit à 200% dans tous les combats qu’elle décide de mener. Femme de notre époque, cette maman de trois enfants se partage donc entre le boulot, sa famille, des navettes souvent quotidiennes entre Aywaille et Bruxelles…

Son petit secret pour se détendre entre deux dossiers ? Elle écoute du Johnny Hallyday, dont elle ne rate aucun concert. Vanessa Matz apprécie aussi les virées shopping où il n’est pas rare qu’elle craque pour une paire de bottes.

vanessa@vanessamatz.be

Bureau au Parlement fédéral:

Maison des Parlementaires
rue de Louvain 21 (Local 1005)
1000 Bruxelles

www.vanessamatz.be

Collaboratrice : Marie JENNEKENS

mjennekens@vanessamatz.be

02 549 86 54 – 04 224 50 12


Parcours Professionnel

  • De septembre 2008 à septembre 2011: Secrétaire politique du cdH
  • De janvier 2008 à avril 2008 : Chef de cabinet du Ministre fédéral de l’Emploi et du Travail
  • De novembre 2006 à décembre 2007 : Directrice politique du cdH
  • D’octobre 2004 à novembre 2006 : Secrétaire politique du groupe CDH du Parlement Wallon
  • De mars 2000 à décembre 2003 : Collaboratrice juridique du Premier Echevin de la Ville de Liège, Echevin de l’Urbanisme et des Finances
  • D’octobre 1996 à mars 2000 : Collaboratrice juridique au Sénat au sein des Commissions des Affaires Intérieures et Administratives et de la Justice

Formation

  • Licence en Droit à l’ULG.

  • Depuis mai 2014 : Députée fédérale
  • De juillet 2010 à mai 2014, Sénatrice, membre effective des commissions de l’Intérieur, des affaires étrangères et membre suppléante de la commission des affaires économiques.
  • D’avril 2008 à juillet 2010, Sénatrice, Présidente du Comité d’avis fédéral chargé des questions européennes et membre suppléante de la Commission des Finances et Affaires économiques.
  • De 2006 à 2012 : Première Echevine de la commune d’Aywaille
  • De 2000 à 2006 : Echevin de l’Urbanisme, de l’Environnement et de l’Information communale et de la Mobilité à Aywaille
  • De 1998 à 2000 : Echevin des travaux, des bâtiments, de la voirie et de la propreté publique à Aywaille
  • Depuis janvier 1995 : Conseillère communale à Aywaille